Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) : un moyen idéal d’épargner pour réaliser vos rêves

En 2009, l’État a instauré le programme de compte d’épargne libre d’impôt (CELI), qui vise à vous aider à épargner pendant toute votre vie. Grâce à sa grande souplesse et à ses avantages fiscaux, ce compte enregistré est l’un des meilleurs moyens d’épargner pour réaliser vos rêves.

Pourquoi cotiser au CELI pour épargner?

  • Vous ne payez aucun impôt sur les intérêts, les revenus et les gains en capital générés par votre CELI.
  • Les sommes retirées d’un CELI ne sont pas imposables.
  • Lorsque vous effectuez un retrait, vos droits de cotisation sont rétablis en conséquence l’année suivante.
  • Les retraits d’un CELI n’ont aucune incidence sur les crédits et prestations fondés sur le revenu, comme le crédit de TPS, les prestations d’assurance-emploi et les prestations de la Sécurité de la vieillesse.
  • Les Canadiens qui avaient 18 ans ou plus en 2009 et qui n’ont jamais cotisé au CELI pourront y verser jusqu’à 69 500 $ en 2020.


Qui peut profiter du CELI?

Le CELI est un instrument d’épargne intéressant pour la plupart des citoyens.

  • Jeunes adultes : Vous commencez votre vie d’adulte? Le CELI est un excellent moyen d’épargner pour l’achat d’une automobile ou d’une première maison, ou pour votre mariage.
  • Adultes d’âge moyen : Profitez de sommes à l’abri de l’impôt pour établir un fonds d’urgence, épargner en vue de vacances familiales, faire des rénovations ou accroître les économies que vous faites pour les études de vos enfants.
  • Personnes âgées : Le CELI peut vous procurer un revenu supplémentaire à la retraite. Il peut aussi vous servir d’instrument d’épargne en remplacement du REER, puisqu’il est interdit de cotiser à un REER après votre 71e anniversaire.
  • Personnes à faible revenu : Votre droit aux prestations fondées sur le revenu n’est pas touché par les retraits effectués dans le CELI.
  • Personnes à revenu élevé : Le CELI est un instrument d’épargne idéal pour les personnes qui ont épuisé leurs droits de cotisation au REER, mais qui souhaitent épargner davantage pour leur retraite.